ACTUALITÉS

INFORMATIONS : Suite à l’épidémie liée au Covid 19 et aux mesures de confinement qui s’en suivent, les dates prévues au printemps 2020 sont reportées :
REPORT de la date du 3 mai au MUCEM > Septembre
REPORT des dernières séances d’ateliers de programmation de courts-métrages prévues en Mars à Mai et/ou Juin
REPORT du démarrage de l’atelier prévu au cinéma l’ALHAMBRA à Septembre.
REPORT de la résidence artistique (sur une proposition de Corine Milian) prévue en Avril à une date méconnue
POUR PASSER LE TEMPS INTELLIGEMMENT VOICI QUELQUES LIENS VERS DES SITES DE VISIONNAGE DE courts-métrages (et quelques longs), ACCESSIBLES PENDANT CETTE PÉRIODE DE CONFINEMENT:
Apar/tv/700 films rares
BREF 
Arte
et bien sûr la fête du court à la maison
——————————————————————————-
2019-2020 : NOUVEAUX ATELIERS DE PROGRAMMATION DE COURTS-MÉTRAGES à Marseille

Avec le MUCEM sur le thème du voyage. 3 groupes (Timone ERI, Lycées pros Genevoix et Mongrand, Hopital psy cattp) Présentation publique : Dimanche 3 Mai 2020 au Mucem (Auditorium Germaine Tillion) de 14h30 à 19h30


Avec le cinéma l’ALHAMBRA : Un groupe d’adultes sur le thème de l’exil. De  Mars à Juin 2020.

Pour découvrir tous les ateliers programmation des années précédentes, je vous invite à aller sur la page "Ateliers de programmation"
2020 : NOUVELLE CRÉATION – Installation vidéo : LE DROIT À LA PARESSE.

Début du travail. Affaire à suivre !!!!


Création en diffusion : Les mangeurs de poussière

Installation vidéo, sonore et plastique. Intérieur ou extérieur

« Je dédie LES MANGEURS DE POUSSIÈRE aux êtres humains qui meurent en chemin, en mer, en route, à la recherche d’une respiration, dans leur quête d’un territoire de paix et de liberté. "

Cette création a pour objet d’évoquer l’exil, les mouvements migratoires. Une histoire universelle et intemporelle. Tout se révèle dans leur dos au travers d’une vidéo qui est un mix entre images d’archives et images personnelles de mer de vagues de trains de tunnels de passages. Le dos, c’est leur passé, ce qui les pousse vers l’avant. Ils n’ont nulle part trouvé un lieu d’accueil pour s’arrêter. La ville ne veut pas de ces migrants… La bande sonore « Inside » révèle quant à elle, un état émotionnel intérieur. Tout est conçu pour que le public ait l’impression d’entrer dans un fond de cale.

Voici les traces laissées là où Les mangeurs de poussière sont passés  :

Le teaser en ligne sur Youtube  (2mn20 / images Philippe Houssin)

Le teaser en version longue, avec la bande son en intégralité, en ligne sur Youtube ( 8mn45 / images Philippe Houssin / images additionnelles  Chrystophe Pasquet / montage réalisation Nathalie Démaretz)

Le reportage réalisé par Loic Larrouze à la machine pneumatique  (4mns) :

L’article d’Elise Padovani dans le journal ZIBELINE « Tout ce qui fait exil en nous » pendant leur passage au cinéma Les Variétés à Marseille.

Et vos innombrables mots laissés dans le livre d’or.

VOIR Dossier artistique et technique